Tout a une fin. Surtout les rêves. Ma route et celle d’Alma se sont séparées à la gare routière de La Paz. Alma a continué sa route qui la menait vers le Brésil, à l’est, tandis que je continuais la mienne vers le sud de la Bolivie.

Mais cette solitude fut de courte durée. Contraint d’attendre le prochain départ pour le Salar d’Uyuni le surlendemain, j’en ai profité pour louer un cheval et partir en excursion autour de Tupiza. Au cours de cette escapade, je fis la connaissance de ceux avec qui j’allais traverser le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni au cours des jours qui suivirent. Une équipée sauvage haute en couleurs dont je vous laisse apprécier les traces visuelles.

Les photographies que vous allez voir aujourd’hui vous rendront, je l’espère, l’atmosphère de western qui régnait dans cette région.