J’ai le plaisir de vous proposer aujourd’hui le deuxième opus de ma série intitulée Melancholia, que je décline dans différentes ambiances. Cette deuxième séance fait suite à celle réalisée avec Ivanna. Le modèle était cette fois la surprenante Madleen. J’ai choisi pour cette séance d’alterner l’utilisation du numérique et de l’argentique. Je souhaite en effet réduire au maximum la distance qui sépare ces deux techniques et montrer qu’elles peuvent être complémentaires.

Comme lors de la première séance, je me suis attaché ici à créer de l’étrangeté. Le modèle semble incongru dans son environnement. Et son expression erre entre tristesse pure et mélancolie mais aussi une certaine raideur un peu plus inhabituelle. Toutefois cette raideur, tout comme le fait la mélancolie, crée une distance entre le sujet et son environnement. Le sujet paraît enfermé dans son individualité propre, dans son enveloppe intime et séparée du monde.

Découvrez d’autres photos de Madleen M.

Envie de rendre votre monde plus beau ?