Je reviens aujourd’hui sur une séance réalisée il y a quelques mois de cela avec Noémie sur les bords du lac de Miribel Jonage. Profitant de conditions de lumière particulièrement agréables, j’ai cherché sur tout un pan de ma séance à valoriser la lumière chaude et généreuse de cette fin de journée. J’ai également cherché à combiner dans mes photographies deux directions qui pouvaient sembler antagonistes au départ : à savoir créer une atmosphère intimiste en recourant principalement à des cadrages serrés d’une part ; et donner une place importante au décor végétal d’autre part. En effet lorsque l’on réalise des plans serrés, par définition, on élimine un maximum d’information provenant de l’environnement. Or, je ne voulais pas extraire complètement mon environnement et je ne voulais pas non plus le borner à me servir d’arrière-plan flou et abstrait. J’ai donc physiquement rapproché Noémie des éléments végétaux afin que ceux-ci prennent place dans mes compositions. Dans la série avec l’arbre, je lui ai même demandé d’interagir avec lui, de toujours rester en contact avec son écorce.

Vous souhaitez avoir de belles photos de vous ?