Lorsque vous rencontrez Natsumii pour la première fois, vous traversez un poème de Stéphane Mallarmé. Une fenêtre s’ouvre, un tissu léger se balance mollement. Read More